Quels sont les 3 problèmes techniques les plus rencontrés lors des audits de copropriétés ?

19 décembre 2019 par Pierre-Louis Firre
ImmoPass - Quels sont les 3 problèmes les plus rencontrés lors des audits techniques ?

Au fur et à mesure des inspections techniques de vos immeubles de copropriétés, nous pouvons en retirer des tendances intéressantes. 

Aujourd'hui, nous souhaitions vous partager les 3 problématiques les plus rencontrées lors des audits techniques ImmoPass.

C'est parti pour le triste podium !



Vétusté des chassis et menuiseries extérieures

Vétusté des chassis et menuiseries extérieures

Problème rencontré dans 46% des immeubles

ImmoPass - Vétusté des chassis et menuiseries extérieures
ImmoPass - Vétusté des chassis et menuiseries extérieures

Souvent lié à un entretien insuffisant, c'est aussi des placements de chassis en-dehors des règles des l'art qui provoquent une vétusté accélérée des chassis, ainsi que des problèmes d'infiltration.



ImmoPass - État dégradé des revêtements de toiture

État dégradé des revêtements de toiture

Problème rencontré dans 58% des immeubles

ImmoPass - État dégradé des revêtements de toiture
ImmoPass - État dégradé des revêtements de toiture

Les revêtements de toiture sont souvent pointés du doigt par nos architectes. Un manque d'entretien ou des interventions postérieures en toiture sont régulièrement à l'origine de faiblesses localisées pouvant provoquées d'importants problèmes d'humidité dans l'ensemble du bâtiment.



ImmoPass - État dégradé des parements et revêtements muraux

État dégradé des parements et revêtements muraux

Problème rencontré dans 67% des immeubles

ImmoPass - État dégradé des parements et revêtements muraux
ImmoPass - État dégradé des parements et revêtements muraux

Que ce soit au niveau de la détérioration des joints, des décollements de revêtements, la présence de mousse, etc, les façades extérieures sont très clairement les points posant le plus de difficultés au sein de vos immeubles.


Pour chacune de ces problématiques rencontrées, nos architectes agréés ont pu proposer des solutions techniques sur-mesure avec une première estimation des budgets nécessaires.

Voici, par exemple, comment a été analysé un problème de toiture :

ImmoPass - Analyse technique d'un problème de toiture par un architecte
ImmoPass - Analyse technique d'un problème de toiture par un architecte
ImmoPass - Analyse technique d'un problème de toiture par un architecte
ImmoPass - Analyse technique d'un problème de toiture par un architecte

La structure portante de la toiture plate est en bois. Le revêtement de la toiture plate est composé d'une membrane de type bitumineux.
Cette membrane n'est pas récente et présente des marques d'usure (gonflement, craquelures,...) qui indiquent qu'elle a atteint sa limite d'âge pour garantir une étanchéité correcte.
La présence d'un enduit clair en pied des fûts de cheminées indique que des interventions ont déjà été nécessaires par rapport à ces raccords d'étanchéité.
Selon l'un des occupants, une trace d'entrée d'eau a même été constatée au plafond.
Sur les têtes d'acrotères des tuiles de recouvrement ont été placées en guise de finition.
La multiplication des éléments et des raccords constitue d'autant plus de risque d'entrées d'eau.

Estimation financière des travaux :
Travaux préparatoires : 850 euros htva
ImmoPass Architecte - Eric Meeckers
Architecte ImmoPass : Eric Meeckers

Actions concrètes proposées par l'architecte ImmoPass :

En cas d'ajout d'une épaisseur d'isolant, il faudra adapter le niveau des coupoles, des bustes de ventilation, des solins de cheminées de façon à retrouver la rehausse minimale de 15cm. Les raccords d'étanchéité en pied de cheminées doivent être revus et améliorés.

Estimation financière : 9200 euros htva

Le système d'acrotère composé de multiples tuiles (offrant autant de possibilités d'entrées d'eau) pourrait être remplacé par des éléments linéaires (zinguerie,...) offrant moins de raccords.

Estimation financière : 2350 euros htva

Remplacement de la membrane d'étanchéité existante. L'état de la membrane existante (gonflements, craquelures,...) laissent à penser qu'elle a atteint sa limite d'âge permettant de garantir son rôle d'étanchéité.
Lors de son remplacement (115 m2), le calage de pente devra être revu et des panneaux OSB 18mm hydro seront à placer en guise de support à l'isolant et à l'étanchéité.

Estimation financière : 27150 euros htva

Suite à cet audit technique, la copropriété a décidé de mandater l'architecte pour réaliser le cahier des charges, l'analyse des offres ainsi que le suivi des travaux. 

C'est aussi un service que nous proposons, mais cela sera l'objet d'un prochain article. Restez à l'écoute !


Ces statistiques sont tirées d'un échantillons de 57 immeubles inspectés par ImmoPass ces derniers mois.
background

Qu'en est-il de vos immeubles ?

Un audit technique vous permet d'objectiver les problématiques, de proposer des solutions sur-mesure et d'estimer les budgets nécessaires.

> Découvrez notre solution clé en main <